Gratuit & Utile

Le zorb définit à la fois le loisir et l’élément avec lequel on le pratique. Il s’agit d’une grande boule faite en plastique transparent au centre duquel on a une plus petite boule et entre les deux, on a une couche d’air. Ce loisir nous vient de la Nouvelle-Zélande et n’est pas encore très répandu.

La pratique

Le zorbonaute, celui qui le pratique, entre alors dans la petite boule pour dévaler les pentes herbeuses spécialement conçues pour l’activité. Ce loisir promet de sensations fortes et il n’y a aucun risque, car normalement, le zorb doit être attaché. Cependant, dans certains centres de loisirs, il se peut que la grande boule ne soit pas attachée pour procurer des sensations encore plus fortes au zorbonaute.

Il s’agit, ici, d’une descente libre appelée également hydrozorb. Le grand ballon peut alors aller jusqu’à 30 km/h, mais le nombre de rotations sera faible vu la taille de l’élément. Pour le rendre encore plus glissant, on peut rajouter de l’eau dans la petite boule où sera placé le zorbonaute.

Un loisir pour tout âge

En effet, pour découvrir cette expérience, il n’y a pas d’âges requis. Les hommes, les femmes et les enfants à partir de 5 ans peuvent pratiquer cette activité. Pour leur sécurité, le pratiquant peut choisir d’être attaché. Cependant, pour ceux qui n’aiment pas les sensations fortes, le zorb n’est pas très conseillé. Vous pouvez le pratiquer tout au long de l’année, il faut juste trouver un centre de loisirs qui le propose. Faire du zorb ne demande pas d’équipements spécifiques. Le prix peut varier d’un centre de loisirs à un autre et aussi d’un pays à un autre, mais il est important de préparer un budget moins restreint, car après la première descente, vous en aurez encore envie.

Ils ont aimé cet article